Le Roseau

En souvenir d’André, ancien président du Roseau

André Guidon, ancien président du Roseau, nous a quitté le 1er mars 2016

Le Groupe d’aphasiques Drôme-Ardèches en deuil suite au décès de André Guidon, son ancien président.

Le 1er Mars 2016 André GUIDON figure emblématique des aphasiques de France nous a quitté. Natif de Marseille, né le 9 juillet 1936, à 21 ans, il convole en juste noce avec Zabeth en 1957. Ils auront cinq enfants : Frédérique, Daniel, Christine, Bernadette et Isabelle.

Son métier de frigoriste va amener André au C E A de Pierrelatte en 1965. La famille habite la Garde – Adhémar. Le 1er juin 1983, à l’âge de 47ans, un AVC va foudroyer André. Ne pouvant plus parler, lire, écrire, son chemin de croix va commencer. Bien entouré par ses proches et des séances régulières d’orthophonie, il va reprendre le travail 8 mois après,  reclassé dans un travail de bureau ne prononçant toujours pas un mot.

Trois ans après son AVC, travaillant dans son jardin avec sa fille, étant un peu énervé il va prononcer un mot : MERDE : ce jour là l’espoir était a son comble, papa va reparler ! La famille est submergée par l’émotion. Le déclic s’est produit, la parole est revenue, c’était comme une nouvelle renaissance.

En 1998, le film (les mots perdus) était projeté dans un cinéma à Nyons par le groupe d’aphasiques Drome-Ardèche le ROSEAU. Ce jour la Zabeth et André étaient venus voir le film. André s’est reconnu dans les scènes du film, c’est le mal dont il souffrait : L’APHASIE. Le soir même ils vont adhérer au ROSEAU faire connaissance avec Géraldine, Alain, Jacques, Etienne, Mireille et Evelyne et faire partie du groupe.

Membres du CA, du bureau, André sera élu trésorier et plus tard président du ROSEAU. Il fut très écouté. Pendant toutes ces années Zabeth et André n’ont jamais manqué un congrès organisé par la fédération nationale. Ils se sont fait de nombreux amis aphasiques et accompagnants.

Comme un bon marseillais, il n’acceptait pas que l’on critique l’OM. André était un homme généreux et apprécié de tous. Il avait une passion pour l’astronomie. Avec Zabeth ils passaient des soirées à contempler les étoiles. Aujourd’hui, André brille avec elles.

Toutes nos pensées à Zabeth, ses enfants et ses proches.

On ne t’oublie pas André.

Une réflexion au sujet de “En souvenir d’André, ancien président du Roseau

  1. Pingback: Zabette Guidon a rejoint son étoile André | Le Roseau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.